Habiter le monde autrement

L’habitat réversible

Artiste plasticienne, je mets mes compétences au service de l’un des plus grands enjeux de notre temps :

la transition écologique.

Aujourd’hui, il est important de regarder le monde avec un nouveau regard et ma mission est de réinventer notre manière d’habiter la Terre.

Notre foyer est l’endroit que nous connaissons par cœur et auquel nous attachons notre sentiment de sécurité et notre intimité. C’est un endroit qui nous protège et dans lequel nous pouvons nous autoriser à exprimer toute notre sensibilité sous toutes ses formes.
La capacité d’adaptation aux changements climatiques de notre habitation est une clef pour garantir santé et bien-être de ses occupants.

Ma conviction est que le logement doit mettre un point d’honneur à réintégrer le vivant au cœur de notre lieu de vie et pensé comme un environnement de bien-être, de partage, sécurisant et durable dans le temps.
Pour un habitat vertueux, à faible empreinte carbone. Un logement résilient, qui prend soin de l’habitant mais aussi de l’environnement.

Devenons les explorateurs d’un mode de vie différent.
Devenez la solution pour soigner la terre où vous vivez. Découvrez comment vous aussi vous pouvez Habiter Le Monde Autrement.

Bonne visite et au plaisir de vous aider à donner forme à votre projet de déco ou d’habitat !

Eloïse

Un habitat réversible

Définition

Un habitat réversible (léger) est un habitat « facilement et rapidement démontable » et « sans fondations » selon la loi ALUR.

C’est dans cette catégorie que l’on retrouve les dômes en chaux et chanvre.
Je construis les dômes à la main, sans machine, en chantier participatif et suivant la technique “Kerterre” développée par Evelyne Adam (Bretagne) dont j’ai suivi la formation en 2020.

Les dômes sont mis en œuvre uniquement avec de la matière végétale. La paille de chanvre offre des vertus les plus optimales pour construire. C’est un matériau qui respire avec beaucoup d’inertie. Il conserve la fraîcheur l’été et la chaleur l’hiver. C’est aussi un régulateur d’humidité : il l’absorbe s’il y en a trop et la rejette quand il n’y en a pas assez.

C’est une matière noble, facile à manipuler.
Une fois sèche, la structure du dôme se solifie de plus en plus grâce à l’effet de carbonatation de la chaux; Et si le dôme doit être modifié, il est possible de découper les murs avec une scie circulaire.

Photo @Eloïse Callewaert

Présentation Kerterre ( schéma : @kledou) :

Contact

Eloïse Callewaert

habiterlemonautrement@gmail.com
Tél : 06 05 49 12 85
@habiterlemondeautrement sur instagram et linkedIn

Un projet, une idée? Racontez-moi tout !